Dans les médias !

Transcription

(…)
Les vibrations, celles qui viennent des bols et des gongs tibétains, sont reconnues comme ayant des capacités pour soigner les gens scientifiquement, on y vient peu à peu.
(…)
C’est une tradition millénaire qui nous vient d’Asie, du Tibet notamment, les bols tibétains alors on trouvait ça un petit peu ésotérique il y a quelques années...et bien là la science commence à s’y intéresser, et les vertus justement sont étudiées au CHU en milieu hospitalier à Clermont Ferrand. Le service du professeur Duteil l’étudie en ce moment en collaboration avec des chercheurs du CNRS... l’impact des fréquences du son sur nos organes. Chez nous à Paris, à la Pitié Salpêtrière également, le service du professeur Le Prince de chirurgie cardiaque a pour idée prochainement d’utiliser avant et après les opérations du coeur des bols tibétains pour leurs vertus anxiolytiques et apaisantes et surtout anti-douleur.
(…)
la vibration traverse tout ; la vibration traverse l’acier 10 fois plus rapidement que l’air et 4 fois plus rapidement l’os ; comme le corps est constitué à 75/80 % de l’élément liquide, la vibration, elle, traverse les différents tissus et vient mettre tout en vibration, toutes les cellules du corps en fait.
(…)
la vibration elle va être captée par des petits récepteurs qu'il y a dans la peau. La peau c’est l’organe le plus grand du corps : 1.8 mètres carrés et elle est remplie de centaines de milliers de récepteurs dont un certain type s’appelle les corpuscules de Pacini qui sont très sensibles aux  vibrations, ils vont transmettre ces vibrations à la moelle épinière et au cerveau, donc ça va avoir un impact sur le corps, ça c’est sûr, et ça va faire que notre cerveau va décharger les hormones comme la sérotonine, comme la dopamine, comme l’ocytocine, qui vont avoir un impact favorable.


Deuxième élément : le son... On sait évidemment que le son en général sous la forme de musique a aussi un effet favorable et un effet anxiolytique et un effet contre la douleur.
Cela est lié aux ondes émises par les vibrations, notamment les ondes delta et thêta qui sont vraiment les ondes les plus basses que le cerveau produit, et le cerveau les produit naturellement quand il est en état d’hypnose par exemple ou dans certaines méditations ; et là naturellement les vibrations des bols vont amener les personnes et le cerveau à produire ces ondes là, ce qui va vraiment amener à une détente, un relâchement total, aussi bien au niveau émotionnel, mental que physique.
(…)
Méthode anti-douleur non médicamenteuse. Selon des études, le son ferait baisser la tension artérielle et si la vibration des sons fait baisser le cortisol qui est l’hormone du stress c’est bon pour tout le monde parce que le cortisol est impliqué dans le diabète donc l’obésité.
(…)

Emission Télé-matin sur France 2

Enfin des études scientifiques débutent en milieu hospitalier en France.

  • Facebook

HappyMetz

© 2018 par HappyMetz. SIRET 84176679300019